L’amour du désespoir

“C’est de ta faute mon petit crisse, c’est toi qui me fait faire ça calisse.”, “T’aime ça petit tabarnak, c’est de ta faute, c’est toi qui l’a voulu.”.

Quand un agresseur sexuel, surtout les pédophiles abusent de leurs victimes, ils ont ce besoin malaisant de remettre la faute sur la victime. Quand la victime a l’âge de la raison, elle peut faire la distinction entre ce qui est vrai, et la projection. Quand t’as 3 ans, t’es moins capable de faire la différence. À quatre ans non plus, et puis quand tu es saoul mort, ben il se passe pas grand chose. C’est quand même surprenant à quel point on enregistre tout; je n’y aurais pas cru.
Continue reading L’amour du désespoir

L’amour artificiel

En premier lieu, il faut comprendre le mot artificiel, qui tient sa racine dans le mot artifice: moyen habile destiné à tromper. Mon père est roi, le roi de tous les rois là-dedans. En fait il aura vécu toute sa vie dans un artifice. Et l’amour qu’il proclame avoir pour les gens qui l’entoure c’est que ça; un artifice.

Il a passé 10 ans à me voir jouer au hockey. 10 ans, à disons 20 heures par mois, disons 8 mois par année. Ça donne 1,600 heures. Il a donc passé 1,600 heures de sa vie à regarder son fils qu’il “aime” jouer au hockey, se donner comme peu d’enfants le font. Tout le monde disait que j’avais tellement de coeur au ventre. En plus, comme on habitait en campagne, il a du passer au moins un autre 1,600 heures à me transporter en voiture, aller-retour tout ça pour jouer au hockey. Et dans la voiture, il ne se disait pas un seul mot. Jamais. Pas un seul. Et donc 3,200 heures de sa vie, il a pas trouvé le moyen d’encourager, et il prétend aimer. Ça fait aucun sens. J’ai osé lui poser la question une fois: À quoi tu pensais, pendant que tu me regardais jouer au hockey sans m’encourager? Il se passait quoi dans ta tête? Tu faisais quoi?
Continue reading L’amour artificiel

de l’amour et de la haine

Il y a deux ans environ dans un salon de médiums/travailleurs à de l’énergie à granby j’ai rencontré une femme, Mélanie Chagnon. Elle arrive à se connecter à ton âme et te livrer des messages. C’est rare des vraies médiums, je veux dire c’est très rare des gens qui sont capable de le faire sans tinter le message de leur ambitions et projections. Elle y arrive sans aucun effort. Je l’ai vu dans un contexte d’une session d’essais, de 10 minutes et j’avais le choix de lui poser une question directement ou qu’elle lise mon corps. Depuis des années j’ai un malaise au genou gauche. Ça fait pas vraiment mal, mais parfois oui. C’est un mal chronique faible. Il me retient beaucoup dans mon expérience de vie. Je fais moins de sports à cause de ça. Quand je fais de la thérapie ça s’empire. Bref j’ai demandé à Mélanie d’aller lire dans mon genou, c’est quoi le message?
Continue reading de l’amour et de la haine

avoir manqué d’amour à l’enfance

J’ai manqué d’amour étant enfant.
J’ai manqué d’amour et à 8 mois on a commence à mettre de l’alcool dans mon biberon pour m’habituer.
À un an et demi mon grand père a inséré des ustensile dans mes orifices, tsé celui du bas du corps fait pour chier là.
À 2 ans avec ma soeur on a eu droit à la totale, dans la roulotte chez mes grands-parents. Mon anus a saigné en sale, j’ai mangé des excréments, et ma grand-mère nous a nettoyé.

C’était pas si excitant. Tsé. Après il y a eu les gang bangs, l’alcool jusqu’à vomir, la tête dans le tonneau ou dans un sac plastic jusqu’à perdre connaissance question que je ne me révolte pas.
Continue reading avoir manqué d’amour à l’enfance

The act of “moving on”, a mere mental trick

I have been doing therapy for many years now, 5 or 6. I don’t know how much I spent, at least 30,000$. I tried so many things, SO MANY. There is one concept, one element that keeps coming back in people’s mind towards my situation: Moving On.

I know now, from experience that moving on is nothing but a mental trick. Where do you want to move to? Where is the pain in the first place?

Generally speaking the pain is inside of you. You’ve captured it, wove a thread of thoughts around it and disallowed it to flow through. It occupies space inside of you. Then once in a while, you have a trigger, a situation, something happens and the pain is awoken again. These situations are generally exterior and no matter how much effort you put into controlling the reaction, YOU are not reacting. The disallowed part of you is. And since you disallowed it in the first place, why would it listen to you? It will not. And it will keep reacting. Until the day where you gather enough courage to face it, to ALLOW it into your being. To liberate it, to let it flow.
Continue reading The act of “moving on”, a mere mental trick

Human Mechanics Insight (Guilt, Dissing, Compromises and Being Too Nice)

Hi,

This post is about some understanding and insight that I need to unload off my consciousness into the blogosphere.

First, about RELATIONSHIPS and DISSING.
It is impossible to enjoy dissing others if you don’t spend your energy doing things you don’t feel like; or, to put another way, if you don’t force yourself to be nice to people you don’t actually like. The energy unload (and hence enjoyment) that can be harvested at dissing needs to be accumulated in you first to feel a relief or some sort of powertrip. And to accumulate it you need to either force yourself to be nice to people you dislike; or in general answer to request when those requests didn’t feel necessary.
Continue reading Human Mechanics Insight (Guilt, Dissing, Compromises and Being Too Nice)

A day trip to Whiteface Mountain (Vermont)

Yesterday I went hiking at Whiteface Mountain (Vermont) with my friend Yann. It is about 2hrs drive from Montreal, and we left pretty early. Got surprised that the Champlain bridge was closed, had to do many detours; and it was raining a bit when we got there but thankfully as we got closer rain became snow! Here are some pics.