La vie du moment

1 Biographie  |   February 14, 2016  |     856

Hier j’ai dormi dans un dortoire; ça m’a fait bizarre. J’évite ces environnements ‘entassés’ avec des gens du même sexe parce que ça réveille beaucoup trop de réactions et d’émotions en moi. Ça et en plus j’ai la mauvaise habitude de m’éparpiller; de visiter les âmes autour de moi pendant la nuit et de rêver partiellement dans leurs univers, partiellement dans le miens et ça devient vraiment compliqué. Souvent le fond de l’histoire (chicane avec le boss, rencontre avec des amis, histoire d’amour) proviennent de l’autre alors que les lieux, personnages proviennent de mon univers. J’ai toujours cru que si ça ne se passait pas comme ça je ne comprendrais rien et que vu que je reconnais les gens, et les endroits, je peux éveiller un lien émotif et un rôle qu’ils jouent dans ma vie et cela me permet de comprendre l’histoire de fond du rêve.

Pendant le temps de Noël, et un peu après j’ai eu la visite de Talia chez moi, une couchsurfeuse mexicaine légèrement érotico-familio-dramatique. On a dormi chacun de notre côté pendant plusieurs nuits, je faisais des longues journées au travail et j’avais pas beaucoup de temps pour autres choses. Il y avait quelque chose de particulier chez elle et ça m’a pris du temps le comprendre pleinement; en fait c’est après notre premier orgasme ensemble que je l’ai compris.

Auparavant j’ai senti; un soir, pendant qu’elle se masturbait que le sexe comme chez pas mal de gens, faisait monter l’énergie dans son coeur. Et ça c’est cool :). Ça m’a dit que, si on couchait ensemble, ça ferait monter de l’énergie dans son coeur et ça ne pouvait être qu’un bonne chose.

Ma première impression d’elle c’était qu’elle était pas groundé du tout, elle sautait du coq à l’âne tout le temps dans ses conversations, elle est très intelligente pourtant mais semble perpétuellement chercher une accroche émotive pour soutenir sa pensée et la plupart du temps il n’y en a pas et c’est parfaitement ok; mais pas pour elle. Et je voyais bien que pour elle les gens sont que des instruments pour arriver à son but.

Quand je me suis finalement décidé à ‘faire un move’ elle m’a dit qu’elle avait déduit que mon manque d’intérêt était du au fait que je sui gai. J’ai trouvé ça vraiment drôle; si je ne saute pas tout de suite sur les couchsurfeuses c’est parce qu’elles sont dans une position désavantageuse; un peu pris. Et je ne veux surtout pas reproduire ce qui m’est arrivé quand j’étais jeune: qu’une fille se sente obligé de répondre à mes besoins parce qu’elle dépent de moi pour l’hébergement. Bien que cette projection est pûrement dans ma tête. Purement et complêtement puisqu’elle pourrait très bien aller à l’auberge de jeunesse si je la rend incomfortable. Talia ça ne l’a pas rendu incomfortable du tout. Haha. Elle était contente, elle s’est même organisé pour qu’on mange de l’aphrodisiaque avant de se retrouver dans l’intimité. Ça m’a fait vraiment du bien, vraiment vraiment vraiment. C’était presque magique cette première fois, je sais pas exactement ce qui s’est passé; on a eu plein d’orgasmes, elle était vraiment ouverte et s’est laissé toucher très profondément. Elle arrêtait pas de dire à quel point je savais exactement comment la toucher, quoi faire pour l’exciter. Je sais que j’ai eu accès à plusieurs de ses vies antérieures après notre orgasme synchronisé; j’ai vu plein d’images. C’est pas des images particulièrement réconfortantes; ça ressemble un peu aux vies antérieures de mon grand-père mais à un niveau moins impliqué. Des sacrifices humains, un hommes puissant et important, lui (elle) qui aimait voir ces hommes se faire sacrifier, la nuit. Des trahisons, des jeux de pouvoir. Et ça m’appaise!! Ça. J’ai eu des blancs de mémoire, black out total couché sur elle. Un abandon très profond. C’est drôle quand même. À plusieurs reprises pendants les prochains jours elle me demande de lire son avenir; mes ‘lectures’ qui sont similaires à un médium qu’elle paie et voit régulièrement. Le hick c’est que l’avenir il est pas fixe, tout ça évolue beaucoup et les ‘swings’ de directions peuvent être immenses. Tout de même : ‘vancouver’ ou ‘montréal’, ou je devrais aller vivre, quelle programme d’université je devrais faire, etc, etc. Pourquoi pas montréal, je n’ai jamais voulu lui dire. À cause de moi, tu ne vas pas m’aimer beaucoup à long terme toi. HAha. Je sentais sans pouvoir l’expliquer mais ça s’est développé à peu près ainsi. Le drame, les jeux de pouvoir, les ‘si tu fais ça tu ne m’aimes pas’. Si tu fais pas ça c’est que je ne suis pas spéciale pour toi. Avoir besoin de se sentir spéciale par l’entremise de quelqu’un d’autre. C’est chiant tout ça. En plus la dame, quand elle a eu son orgasme (qui ne prend vraiment pas de temps) elle veut arrêter. J’ai tellement compris comment toutes les filles du monde se sente! Crisse 4-5 minutes de sex, j’ai même pas commencé à me réchauffer et là, elle a plus envie. Elle est venue. TABARNAK.

Bref, Talia. Elle m’a fait reconnecter avec ce 6ième sens que j’oublie souvent. Qui est pourtant si puissant et pertinent (sauf pour le futur, j’aime pas lire le future c’est stupide comme exercise). Elle m’a aussi pousser à jouer du piano, et ça m’a fait du bien, ça permet à toute cette douceur et bonté de faire surface et prendre de l’ampleur. Elle a presque pleuré en entandant et j’ai résisté énormément avant de jouer pour elle; elle ne méritait pas ça. Tu veux que je joue du piano? Quand on baise dans le hammack dans les airs, tu peux pas arrêter après 5 minutes.

Cet été, je voyais une fille, appelons-là K. K a un ex, un ex qui est mort pendant leur relation. Il courrait un marathon et il est tombé à terre; son coeur s’est arrêté. Comme ça, sans raison. En fait je connais la raison; mais j’en parlerai une autre fois. K et moi on s’est beaucoup rapproché parce qu’elle a une sensibilité similaire à la mienne et alors quand on vivait des situations ensembles notre perception des situations était très proches et ça me faisait vraiment du bien (et ça m’en fait toujours) de passer du temps avec elle parce que je peux parler plus en profondeur de ce qui attire mon attention dans la vie. Alors quand on va à une soirée, ou on remarque des gens, on sent et on voit des choses tellement similaire; je dois avouer que c’est très rare de rencontrer des gens qui ont cette sensibilité + intelligence. Je l’apprécie beaucoup K. Même si je l’ai tellement repoussé au début et plus tard, et encore aujourd’hui.

Un jour, alors qu’il y avait plusieurs couchsurfeuses chez moi (4? 5?); il y avait aussi K. K est venu, et on a décidé d’aller manger ensemble; mais K a vu que les filles de 17-18-19 ans m’attirent énormément. Et elle a vu mon regard, et ma perception et a poussé tous ses jugements là dedans et ça l’a traumatisé. Et ça c’était l’ambiance dans laquelle on s’est lancé pour aller manger au Mile Ex; qui est très bon (clin d’oeil à Lili!). Au Mile Ex j’ai expliqué à K ma compréhension du cycle de réincarnation des âmes, de la source, de mon arrivé (retour) sur la terre, de l’invitation de la source de me joindre à eux; et mon refus. Et que la mort c’est une porte, quand tu la traverses tu renais mais entre les deux les âmes vont à la source se renouveller, se faire ‘recycler’, ‘remplir d’amour’; etc. Une fois recyclé, on revient. Et souvent le retour, la naissance se fait dans le même état que la mort. Si à ta mort tu t’es senti trahis, tu seras surement trahis pas longtemps après ta naissance. Si avant de mourrir tu voulais du pouvoir et tu étais pas loin, tu seras pas loin du pouvoir à ta naissance. C’est une continuité. Alors que j’expliquais ça à K, j’ai senti son ex se manifester. Ma compréhension c’est que je me suis ‘rapprocher’ de cet espace en en parlant, que mon explication est solide, et c’est pour ça que là nous attendait son ex. Il voulait lui parler, et là pour la première fois depuis sa propre mort il pouvait, mais il ne se rendait pas compte du comment, juste que c’était possible. J’ai donc ‘channelé’ une personne morte pour la première fois, l’ex de K. C’était pas une bonne idée en rétrospective; c’était une nouvelle expérience pour moi et pour bien le faire je dois me mettre de côté et lui laisser la place. C’est vraiment super intime comme processus pour moi et je suis très vulnérable après. TRÈS TRÈS. Extrèmement vulnérable. K elle était pas prête, elle pensait pas que c’était possible et elle s’imaginait que j’inventais. Jusqu’au moment ou il a décidé qu’il voulait lui faire l’amour, dans son inconscience pour lui c’était comme si c’était lui-même qui lui ferait l’amour alors que c’est pas du tout comme ça que ça se passe. Moi j’ai eu le choix, de vivre ça ou pas, et honnêtement si je l’avais fait je me serais complêtement oublié et j’ai dit non. K m’aurait mélangé avec son ex, et ça aurait été *vraiment* bizarre. Alors non. J’ai dit non. J’ai aussi compris qu’elle le garde prisionnier entre la vie et la mort parce qu’elle n’accepte pas de le voir comme il était vraiment. Elle ne veut pas voir l’homme tel qu’il était et alors lui sent le besoin de maintenir ses mensonges; que personne ne se rende pas compte qu’il n’allait pas à l’université pour vrai, qu’il n’avait pas de maitrise, qu’il s’est jamais inscrit à l’université. Il mentait, à tout le monde pour plaire à tout le monde. Il s’est vidé de son énergie de vie jusqu’au point de se tuer. Et elle ne veut pas le libérer. J’ai compris qu’elle n’aurait qu’à lui dire qu’elle le reconnaissait pour ce qu’il était vraiment, sans ses mensonges et que là, il serait libéré et pourrait aller se recycler. En attendant il est là. Elle ne le laisse pas partir et elle s’ennuit de lui, de ce qu’ils avaient et alors elle investit dans un être qui est entre la vie et la mort. C’est malsain et un cercle vicieux et K ne veut pas le briser.

Après cette brève communication au Mile Ex avec le monde des morts, K était pas super bien. Je le voyais bien, mais moi j’avais envie de vivre des moments de passion avec les filles chez moi, idéalement avec toute la gang en même temps! Elle m’a reconduit chez moi, et je lui ai demandé (et c’était sincère); vas-tu être ok? ‘oui’ elle m’a répondu. Je voyais bien que ça n’allait pas mais je me suis dit qu’elle allait se reprendre ou trouvrer un équilibre. Alors je suis débarqué et rentré chez moi. K m’a longtemps reproché de l’avoir laissé ainsi. Moi je trouve que quand on pose une question directement, et que la personne répond, la responsabilité est à la personne qui répond d’être honnête. K elle pense que non, la responsabilité est tjrs la mienne. On ne voit pas ça de la même façon. Elle avait juste à me dire ‘non’ et je serais resté avec elle; mais je n’aurais pas servi de pont pour qu’elle puisse faire l’amour à son ex. Ça non! Mais elle a dit que ça allait aller. Ça a dégénéré avec elle, on s’est engueuler pendant des jours. Ça m’a beaucoup ébranlé. Pour moi de servir de pont avec un être cher c’est un acte d’une énorme générosité parce que c’est infiniment intime. Je ne peux pas compter sur mes doigts les gens pour qui je ferais ça.

Une fois rentré chez moi, toutes les jolies couchsurfeuses étaient partis. Une est rentrée plus tôt, et j’avais envie d’elle mais j’ai pas pu. J’ai pas pu parce que je projettais mes mauvaises expériences d’enfance dans la situation et par respect pour elle, j’ai pas fait de move. mais crisse que j’avais envie (et elle aussi, je l’apprendrai quelques jours plus tard). Bref.

À noël, suite à un engueulade avec J, je me suis acheté un Fleshlight. Device intéresant; pour peu dire. J’ai un ‘pleasure stick’ qui est agréablement situé entre le ‘trop gros’ et le ‘moyen’. Ça fait en sorte que je n’aime ni les condoms réguliers, ni les magnums. Et ça doit faire en sorte que je déteste plus les condoms que tous les autres hommes sur la terre; et alors J me dit que je dois trouver le condoms appropriés. Suffit d’en essayer assez. Mais pour moi ça prend un vrai essait avant de décider. Et alors le Fleshlight devait servir à tester des condoms; à ce jour j’en ai pas testé un seul. Ça vous dit à quel point j’aime les condoms. Je me fais checker régulièrement et j’ai jamais rien. Même quand on me dit que j’ai quelque chose j’ai rien. Mais je le fais par précaution et pour m’assurer que je ne donne pas de MTS à personne. Ça me tiens à coeur honnêtement, de ne pas donner rien à personne.

Bon je fais du coq à l’âne et j’ai pas fini…. lol. Je pense que j’en ai pour 2-3 jours à écrire. La suite plus tard.

Comments
  • April 12, 2016 at 9:56 am

    Jennifer

    I really appreciate reading your posts. The depth of your expression, how you delve into a topic and develop it, the places that reading your stories makes me travel. Looking forward to the next post 😉

Leave a Reply