avoir manqué d’amour à l’enfance

0 Biographie,personal  |   March 8, 2015  |     1564

J’ai manqué d’amour étant enfant.
J’ai manqué d’amour et à 8 mois on a commence à mettre de l’alcool dans mon biberon pour m’habituer.
À un an et demi mon grand père a inséré des ustensile dans mes orifices, tsé celui du bas du corps fait pour chier là.
À 2 ans avec ma soeur on a eu droit à la totale, dans la roulotte chez mes grands-parents. Mon anus a saigné en sale, j’ai mangé des excréments, et ma grand-mère nous a nettoyé.

C’était pas si excitant. Tsé. Après il y a eu les gang bangs, l’alcool jusqu’à vomir, la tête dans le tonneau ou dans un sac plastic jusqu’à perdre connaissance question que je ne me révolte pas.

Tout ça aurait pas été possible si mes parents avaient su, avais oaé aimer. Mais là j’étais vide et une proie facile. Vulnérable. Il y a aussi eu le jour où, et je suis certain que c’est pas la seule fois, mon père a tenu la flashlight pendant que mon grand-père m’enculait. Ok j’étais saoul-mort. D’accord. Mais ça justifie pas de rien faire. De rester là, à attendre son tour avec la flashlight dans les mains. Sûr que lui en avait besoin, mon père de se faire enculer, mais je dirais que moi, à 6 ans, j’en avais moins besoin. Même saoul mort, c’était pas ce qui me tentait le plus. Ce soir-là, mon père en rentrant à dissuader mon grand-père de me faire perdre connaissance, probablement une des seules démonstrations d’amour qu’il a pu faire à mon égard. Parce que là, après avoir reçu de l’affection d’un homme son coeur était devenu accessible..tu sais quand tu es gai refoulé la vie c’est pas facile. Tu fais plein de chose pour les autres mais très peu vraiment pour toi. Et ton coeur il se cache, il s’isole. Il disparait.

Il y a aussi eu mon oncle, qui l’amenait jouer dans la forêt. Le but c’était de m’amener vers des hommes frustrés sexuellement, un genre de paiement pour assurer la protection de ses propres enfants. Donc on allait jouer dans la forêt mais ça finissait rarement très bien pour moi. Genre enculé, saoulé, battit, attaché par les pieds à un arbre.

Un jour, je suis allé à la pèche sur le lac, avec 3 ou 4 hommes. C’était pas ma meilleure idée. Ok j’avais 7 ans. Je savais pas trop encore. L’orgie qui s’en est suivi à été assez dévastatrice. J’ai perdu des plumes ce jour-là, ou carrément mes ailes.

Dans les mêmes années, mes parent sont allés en France. Je sais plus si c’était deux ou trois semaines. Mes grands-parents maternels nous on gardés au début. Ces nuits-là ont étés longues, j’ai été abusé à répétition toutes les nuits, jusqu’à 4-5 hrs du matin. Je sais que c’est ce qui m’a convertis en oiseau de nuit. C’est dure des fois la vie. Là aussi j’ai perdu. Beaucoup perdu.

À l’école primaire il y avait des handicapés mentaux. J’avais peur d’eux. Je ne voulais pas les voirs. C’était une classe spéciale et on les voyais juste à l’heure du midi mais quand même. Je trouvais ça diffi île. J’avaia peur qu’un jour quelqu’un découvre que j’étais un d’entre eux. Parce que, quand on me faisait boire jusqu’à être malade je perdais tous mes moyens et je devenais un peu comme eux. Quand tu es enfant tu ne comprends pas l’alcool ni ses effets.

Quand on me mettait la tête dans l’eau, je me débattais. Mais ils.étaient tellement plus fort que moi. J’avais peur. Très peur. Je finissais inévitablement par vomir, du sang se mêlaient aux excréments que j’avais dans la bouche et le vomis avec. Tout ça allait dans mes narines, sinus. Et quand pour me ramener à moi on me mettait la tête à l’envers, je me réveillais avec ça, ce ‘goût’ particulier dans les narines, la gorge de et je le recrachais.

Tout ça dérange énormément évidemment. Et ça c’est même pas le cinquième de ce qui est arrivé.

Comments

Leave a Reply